SGI: Les activités du Global capital lancées

La Société de gestion et d’intermédiation (SGI) Global capital a lancé ses activités le mercredi 3 novembre 2021 à Bamako. La cérémonie a été présidée par le ministre des Mines, de l’énergie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré, en présence du directeur général de la SGI, Stéphane Doukouré et du président du conseil d’administration de la SGI, Alhassane Sissoko.

La SGI-Global capital est la seconde Société de gestion et d’intermédiation agréée au Mali après la SGI-Mali qui a démarré ses activités le 2 janvier 1999, a expliqué son directeur général. Son rôle est d’être l’intermédiaire de ses clients pour accéder au marché financier, a ajouté Stéphane Doukouré, précisant que Global Capital a eu son agrément le 25 juin dernier, avec un capital d’un milliard de Fcfa.

Son ambition est de devenir un acteur majeur du secteur financier malien et au sein de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa). Cela grâce à une équipe motivée, expérimentée et professionnelle, estime ses responsables.  En outre, elle entend, ses responsables, servir de segments de clientèle définis avec des produits adaptés pour les secteurs privé et public. En la matière, ses activités portent sur l’activité boursière qui constitue le courtage en valeurs mobilières, la tenue de compte et conservation, la gestion de portefeuille.

Elles concernent également l’ingénierie financière qui est la création de nouveaux produits financiers, la fusion et l’acquisition, le conseil en investissement, la privatisation et l’accompagnement des clients. La SGI/Global capital offre aussi des services en termes de déplacement en valeurs mobilières, l’intermédiation foncière, la gestion financière, la conservation de titre et la gestion des registres des actionnaires.

Le ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Eau s’est réjoui de voir des Maliens créer une SGI pour aider l’état à rendre plus dynamique notre marché financier. Lamine Seydou Traoré a invité les membres de la SGI/Global capital à l’aider à trouver une solution aux problèmes énergétiques du Mali qui est lié à un problème de financier.

Pour sa part, le président du conseil d’administration a indiqué que l’objectif consiste à satisfaire les clients,à creer un patrimoine financier sur l’optimisation des envois, etc. Il ajouta que sa société joue un rôle prépondérant dans les financements d’envergure au profit des opérateurs tel que l’État ou les grandes entreprises dans différents secteurs d’activités.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.