Un policier , une maison terminée avec clé à la main : La Bonne nouvelle par la construction très prochaine d’un premier lot de 1000 logements sur 20000 logements prévus pour un coût total de 16 Milliards de CFA. 

Une bonne affaire pour  l’Amicale de la police nationale et son président Commissaire divisionnaire Mamoutou TOGOLA,  l’Agence de Cession Immobilière du Mali ACI , et la société de promotion immobilière  » TRACO- INTER SA ». L’ACI en phase de redressement avec son tout nouveau jeune directeur Amadou Djadjé Maïga vient d’officialiser la signature d’un avenant de convention pour la construction de 1000 logements à usage d’habitation. Ce projet qui sera réalisé sur son site de 37 hectares de Dialakorobougou, est destiné aux fonctionnaires policiers de la République du Mali avec le grand patriote et opérateur immobilier Oumar Diawara.
Selon M. Diawara, le délai pour la fin des travaux de  construction des logements en bail est prévu pour 18 mois à compter du mois d’avril 2022. La durée du bail pour le bénéficiaire est étalée sur 20 ans. Le coût d’investissement du projet est estimé à 16 milliards de FCFA. « L’exécution des travaux  qui seront confiés aux entreprises locales sur 18 mois va contribuer à créer des opportunités d’emplois locaux pour environ 4000 (milles) personnes », a assuré M.Oumar Diawara.  L’ACI , initialement était liée à son partenaire APIM à travers une convention pour un projet de Ville Nouvelle dont la durée prévue pour la fin des travaux étant de 3 ans à compter de mars 2014. Et , jusqu’à nos jours les travaux étaient à l’arrêt et donnant lieu à toutes sortes d’interprétations, menaces et de spéculations foncières par les prédateurs fonciers et leurs complices.
A travers cette convention issue d’un  nouvel avenant permettant à l’ACI de traiter directement avec  l’opérateur Oumar Diawara dûment reconnu par l’APIM, et respectant les textes en vigueur, bientôt  1000 maisons entièrement terminées, prêtes à être habitées. « entrez avec vos affaires et dormez avec clés à la main , disponibles à Dialakorobougou  ACI seront remises à 1000 fonctionnaires policiers et dont l’échéance de bail pour chaque maison est  de 20 ans par acquéreur ».  Sur place sur le site ce 26 février 2022 avec le chargé à la communication de l’amicale de la Police, Bougouna Baba Dembélé, a affirmé que les maisons seront de type F3 ( 200 m 2), type F4( 250 m2) et type F5(300m2).
Le projet intitulé » un policier un toit » à l’initiative des hautes autorités actuelles de la transition dont la première pierre a été posée le 9 juillet 2021 par le ministre Daoud Aly Mouhamedine en charge  de la sécurité et de la protection civile répond aux besoins réels incessants des fonctionnaires policiers,  qui , ne disposent pas de leurs propres maisons et  subissent parfois endroits et des fois toutes sortes de difficultés, allant souvent jusqu’à l’humiliation par le déguerpissement, dû au simple fait que les maisons où ils habitent ne leurs appartiennent pas.
Avec ce projet  » Un policier,  un toit » , nous sommes en mesure d’affirmer qu’il y a  désormais au Mali,  un début de solution au problème de logements des policiers dans le respect de leurs droits et des intérêts de l’Etat.  Aucun policier ne devrait être sceptique ou hésitant pour ce bail dans un futur proche. Une fois la maison remise à son acquéreur fonctionnaire, l’Etat versera, tous les mois, à cet opérateur économique, les coûts de son loyer.
Une joie et un bonheur pour certains voisins du site déjà installés dans leurs maisons . Nous sommes contents qu’un site soit affecté à nos  Famas et aujourd’hui les policiers . Cela prouve que le ministre actuel des policiers déploie des efforts pour les gens confiés à lui par Dieu. Cependant, le ministre doit tout faire pour chasser de ce site, les spéculateurs foncier. Cela félicitera le respect du délai des travaux de l’entreprise qui a le marché », a insisté M.B voisin du site de l’Amipol.
Pour de telles belles initiatives concrètes et bénéfiques pour nos hommes en uniforme , nous encourageons les banques de la place à accompagner la Société TRACO INTER SA. Déjà ORABANK va appuyer et accompagner ce projet pour améliorer les conditions de vie de nos policiers qui depuis 2017 espéraient voir se concrétiser un tel rêve. Selon une source de l’entreprise les discussions sont en cours avec d’autres banques de la place.
 Madou’s Camara info360.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.