Protection de l’environnement et lutte contre la déforestation durant le mois d’août : 98% des 210 plantes, ont succombé sur l’avenue du Mali 

8 mois après leurs plantations par des hautes personnalités de notre pays, lors d’une cérémonie solennelle tenue le 21 Août 2021, en présence de grands invités au niveau de l’avenue du Mali, les 98% des 210 plantes, offertes à la mairie de la Commune IV par le Réseau des Femmes Africaines Anciennes Ministre et Parlementaires, ont succombé sur l’avenue du Mali.
Ce triste constat a été fait lors de notre passage sur les lieux, ce lundi 11 avril 2022. Pourtant, l’initiative des donateurs était de contribuer à mettre en valeur cette avenue située sur environ 2 kilomètres du monument N’Kuamé N’Krumah au monument de l’obélisque, ACI 2000. Considérée comme la vitrine, la plus importante du district de Bamako, ladite avenue abrite de nombreuses structures de valeur: banques , hôpital, structures étatiques, etc.
A quand la prise de conscience, si les efforts déployés par des braves dames furent voués à l’échec ? Quel bel exemple pouvons nous enseigner ou donner aux futures générations surtout en terme de protection de l’environnement? Le regret des initiatrices composées des anciennes ministres et parlementaires, est aujourd’hui partagé par des citoyens qui font de la protection de l’environnement leur souci majeur. Rappelons que le discours ne construit guère, mais plutôt l’acte.
Il est temps de sortir des campagnes médiatiques pour aller vers l’essentiel. Ainsi, au-delà des cérémonies grandioses,  tachons donner un sens au véritable combat engagé contre le réchauffement climatique occasionné en partie par la déforestation. Pour pallier aux négligences collectives qui ont contribué à l’échec de ce projet de reboisement, il sera judicieux de confier les entretiens des espaces verts du District de Bamako à la Direction Nationale de la protection civile qui dispose, avec des appuis institutionnels des ONG engagées dans la protection de l’environnement et du Développement Durable.
Aujourd’hui, la question que l’on se pose, est de savoir quelle portée ont les messages d’engagements formulés suites aux actes posés? « Je prends l’engagement pour entretenir et embellir cette avenue…« , cette promesse avait pourtant été faite le 21 août 2021, par le Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du développement durable, M. Modibo Koné, lors de ladite cérémonie, à l’occasion de la journée de reboisement sur l’avenue du Mali.
Hélas! aujourd’hui, nous assistons à tout sauf ce que nous pouvions s’attendre la verdure à perte de vue sur l’avenue du Mali! Qu’Allah ait pitié.
Madou’s Camara info360.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.