Dubaï Porta Potty : La vraie raison de la richesse de certaines femmes d’affaires

Quand vous cherchez aujourd’hui la meilleure destination de vos rêves au monde et qui vous offrirait de bonnes conditions de sécurité ; subitement des jeunes filles matures, mondaines, et mêmes des femmes mariées d’affaires te diront Dubaï …. Dubaï.

Ainsi, Dubaï, hier, un plein désert comme le Nord du Mali, est aujourd’hui devenu un paradis sur terre où tout est luxe et attirant, tout est presque artificiel, il y a à boire et à manger facilement dans un environnement propre où il fait bon vivre avec du petro- dollar à jeter par la fenêtre. Nous pouvons alors affirmer avec tout ça, que Dubaï sans surprise, bat des records de fréquentation touristique dans le monde.

Avec l’actualité virale de ces derniers jours, tout porte à croire qu’un voyage à Dubaï ne serait pas sans risque avec ce que nous voyons sur les réseaux sociaux, assimilable à des scènes inhumaines, indignes, et de déshonneur, dont la plupart de nos sœurs africaines selon elles-mêmes seraient des victimes de la part de leurs Employeurs. Très émouvants témoignages vus sur les réseaux sociaux.

Avec ce nouveau machin de Porta Potty, Dubaï, est-elle encore sur la 1ère marche des endroits les plus sûrs au monde avec des cas d’agressions sur des femmes isolées et qui est déplorable dans un pays musulman et de surcroît arabe, très aimé par les africains en général. Que dit la charia pour un tel comportement humain émirien sur la femme musulmane (harcèlement et des agressions sexuelles humains et bestiaux)?

En général et selon des témoignages des victimes dans les Émirats, des femmes surtout africaines, au départ de leurs pays d’origines à la recherche de l’eldorado afin d’aider leurs parents, et ne pouvant jamais imaginer ce qui pourrait les attendre dans leur pays de destination finale. Elles disent avoir vécu et subi l’enfer, la honte, l’indignation, le déshonneur, l’esclavage venant d’arabes musulmans à Dubaï, très riches et ne sachant que faire avec l’argent qu’ils ont en abondance.

Cependant, contrairement à ces femmes innocentes et victimes, des femmes mariées et jeunes dames aguerries dans ce machin et qui se prennent comme étant des femmes d’affaires en savent mieux et en font un business d’où subitement leur classement parmi les femmes riches et influenceuses dans leurs pays d’origines. La suite est connue à leur retour au bercail avec des démonstrations mondaines en public par des distributions de billets de tout genre, des habillements avec de l’or, des scènes de séduction et des codes avec nos complicités à nous tous, face à cette nouvelle méthode de dégradations de nos mœurs en cette période du numérique et du digital.

Ces scènes ont vexé et continuent à vexer nos dignes sœurs et épouses. Tout le monde regarde et personne ne dit rien. Et, pourtant au Mali, des familles riches à l’origine sont très bien connues, tout le monde sait la source de l’argent de leurs descendants respectifs. Mais aujourd’hui, on voit des femmes et jeunes riches , très riches,  habillées en or, coiffées en or , entraînant sauvagement nos sœurs faibles , nos épouses faibles vers le matériel, vers la dégradation totale et définitive de nos mœurs et du coup pour un avenir sombre de la nouvelle génération.

Pour ce cas qui défraie la chronique en Afrique et au Mali, depuis quelques jours, que prévoit, le système judiciaire émirien où la charia reste la référence du droit civil et pénal dans les EAU et les délits de mœurs peuvent entraîner des peines jusqu’à 15 ans d’emprisonnement ?

Quelles mesures nos autorités doivent-elles prendre face à ces scènes mondaines ou vip, sur nos espaces publics, car ça tue notre culture et freine notre développement?

Mamadou Camara/info360.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.