Un déclin de la France en Afrique francophone ?

Un Franco-béninois, leader panafricaniste a fait expulser une franco-burkinabê de TV5  monde d’une salle de meeting à « la Maison du peuple « de Ouagadougou. Kemi Seba, jeune leader panafricaniste d’origine beninoise a demandé, ce 14 mai 2022, à la sécurité de faire expulser sous forte escorte Fanny Naoré Kabré, journaliste franco-burkinabè, correspondante de TV5 monde au Burkina.
C’était en présence de nombreux médias qui s’étaient mobilisés pour la couverture médiatique. Le meeting était à l’initiative des « Urgences panafricanistes » comprenant des Organisations de la société civile (OSC) afin réclamer « le départ de la France du Burkina ». Apprend-t-on des sources proches des organisateurs. Dans son avant propos lors du meeting rentrant dans le cadre d’une mobilisation patriotique contre la France-Afrique. Kemi Seba  principal orateur de l’événement du jour ne voulant pas de tv5 sur lesdits lieux, tout simplement par ce que d’après lui « les médias français n’ont cessé de nous diaboliser,  de nous caricaturer, de nous salir » pouvait-on lire dans ses déclarations , a incessamment ordonné  l’expulsion de la journaliste de TV5 de la salle.
La réaction de Kemi Seba a été longuement saluée et acclamée par la foule  qui s’est mobilisée ce jour-là, pour réclamer avec Kemi Seba, le départ de la France du Burkina. Cette scène inédite en Afrique occidentale que l’on pouvait considérer comme une première, intervient au moment où la politique française est fortement  reniée et dénoncée dans de nombreux pays de la sous-région. Outres des pays ouest Africains, le peuple souverain du Tchad a exprimé hier samedi, son mécontentement dans la rue, et est allé jusqu’à détruire certaines entreprises appartenant à la France.
Les cas malien et Tchadien ne seront-ils pas des exemples pouvant être suivis par d’autres pays de l’Afrique sous le joug colonial de la France?
Affaire à suivre……
La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.