Contre les violences faites aux femmes et filles : Une grande marche silencieuse des femmes du Mali prévue pour ce vendredi

Les femmes du Mali se donnent rendez-vous, ce vendredi 3 juin à 8 heures, au monument de la paix, pour manifester contre les violences à leur égard. La grande marche silencieuse prévue à cet effet, ira du monument de la paix à la cité administrative et plus précisément au ministère de la justice, garde des sceaux et des droits de l’homme.
Avec cet acte civique et citoyen de plaidoyer, elles comptent mobiliser nos plus hautes autorités à tous les niveaux à s’engager et reconnaître l’importance de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes, afin d’obtenir des résultats en matière de développement. La violence basée sur le genre freine l’avenir de l’Afrique et particulièrement du Mali, disent-elles. Ce fléau en général, est pratiqué sous plusieurs formes: verbale,  physique, sexuelle, morale, etc.
Cette grande marche silencieuse, devrait créer le sentiment d’urgence chez tous , et doit contribuer à mettre fin aux VBG et aux pratiques néfastes. Elle devrait mobiliser et engager la volonté politique de haut niveau, renforcer la solidarité entre toutes les femmes du Mali, pour intensifier les stratégies novatrices et efficaces en matière de violence basée sur le genre en Afrique. En effet, l’atteinte des objectifs passe par des programmes efficaces de lutte contre la VBG, la promotion de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes; contribuant ainsi à des sociétés plus prospères, stables et résilientes.
Il est temps de mettre fin aux violences basées sur le genre et autres pratiques néfastes, à travers des efforts de plaidoyer. Sensibiliser nos autorités politiques et nos partenaires comme l’UNFPA de mettre en place un cadre de coopération approprié avec nos associations et organisations féminines, l’association des femmes ministres et parlementaires du Mali sur les questions d’autonomisation de la femme et des violences basées sur le genre et autres pratiques néfastes.
Nous exhortons le président de la Transition à tenir compte de cette problématique dans sa priorité, afin de rendre plus attrayant le vivre ensemble. Rendez-vous demain vendredi au monument de la paix.
Madou’s Camara/info360.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.