Mali: Nécessité de construction d’une identité nationale, pour une refondation mémorielle 

Bamako est la capitale du Mali. Le Mali a 61 ans d’indépendance et beaucoup de figures emblématiques ont marqué l’histoire de notre beau pays durant ces années d’indépendance et de souveraineté,  parfois en laissant leur vie sur le champ d’honneur. Certaines de  ces figures ont été immortalisées à travers des monuments surtout à Bamako.
Depuis 2012, l’histoire du Mali a commencé a écrire une nouvelle page. Des évènements se sont répétés mais  pas de la même manière.  De cette date à nos jours nous n’assistons à la création de monuments. Un nouvel espoir est là pour la refondation du Mali. Le peuple a changé de mentalité et le changement de comportement est entrain de suivre à cause du début d’application de l’autorité de l’état, et malgré l’arrivée de la démocratie, l’équilibre social est toujours resté très fragile.
Depuis 2020, le peuple malien a placé de grands espoirs dans un régime militaire et pour la mémoire, l’après 2012 a bouleversé le Mali. Une nouvelle fonction  mémorielle s’impose pour les générations actuelles et futures et il serait important dès aujourd’hui d’initier et marquer une trace de ce passé récent qui consacre le début de la crise multidimensionnelle que traverse notre pays.
Qui ont été et qui sont les acteurs de cette période post-2012?
Qui parmi ces acteurs ont su contribuer au sursaut national,  à l’éveil de conscience, à l’ unité nationale, au consensus pour la refondation du Mali koura , et qui soient légitimes et charismatiques ( hommes politiques,  religieux,  traditionalistes, société civile,  militaire,  étudiant…)?. Nos nombreuses populations ayant subi les atrocités des terroristes,  jihadistes, des bandits communautaires ( Koulongo,  Ogossagou,  Sobanda…).Nos nombreux soldats et ceux d’autres pays morts sur le champ d’honneur Toutes ces figures après 2012 doivent servir de références et de repères afin de servir d’outil  d’instruction et d’éducation pour nos enfants.
C’est pourquoi,  le peuple malien doit s’apprêter à applaudir l’apparition en 2022 de nombreux monuments à Bamako et au centre du Mali. Ces monuments  bien légendés ne feront que l’apologie de la  culture du Mali avec une inspiration à la malienne avec le génie des artisans et peintres maliens pour déjà commencer à écrire la nouvelle histoire de la refondation du Mali.
Ces  nouveaux monuments en plus de leurs fonctions mémorielles et éducatrices pour les générations actuelles et à à venir contribueraient à l’embellissement de la capitale car ils seraient désormais de véritables symboles de la ville, à  l’image de la Place Abdoul Karim, du Carré des martyrs et de la Pyramide du Souvenir. D’où une désormais attention  du ministère de la culture,  de l’artisanat et du tourisme qui dans ces derniers est entrain de déployer d’énormes efforts pour la valorisation de la culture du Mali et surtout quand on sait que le développement de tout pays repose sur sa culture.
Mamadou Camara info360.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.