Président de la Femafoot en conférence de presse: Apaiser les tensions et faire son mea-culpa, rien de plus

Mamoutou Touré dit Ba Vieux est le Président de la fédération malienne de football. Il a animé jeudi dernier une conférence de presse, après l’élimination des Aigles du Mali en barrages  de la Coupe du monde, Qatar 2022.
Cette conférence consistait à apaiser les tensions, après les échecs des Aigles du Mali, lors de la double confrontation face à la Tunisie. Pour la première fois de son histoire à une phase finale de la coupe du monde, la non qualification du Mali a brisé le rêve d’un peuple qui aspirait tant à voir sa sa sélection nationale de football l’honorer en franchissant les barrages pour Qatar 2022.
Une autre sortie médiatique tardive après d’autres qui n’ont jamais été suivies de résultats concrets et positifs. Aucune grande mesure et concrète en perspectives pour impacter l’avenir de notre participation à la CAN 2023 en République de Côte d’Ivoire n’a été abordé par l’orateur du jour. A part l’annonce officielle de l’appel à candidature du nouveau sélectionneur national des Aigles de football seniors. Nous sommes toujours sur notre faim.
Déjà les langues et pas les moindres avaient commencé à se délier pour dénoncer haut et fort la situation actuelle au sein de notre sélection nationale. Il s’agit entre autres de celles de Brahima Thiam ancien international,  de Abdrahamane Traoré RBA sociétaire de l’équipe de première division  » AS-REAL de Bamako « , Souleymane Diarra ancien international,  Djibril Traoré journaliste et consultant sportif, Fousseyni Diawara ex-entraîneur adjoint des Aigles…aussi celles nombreuses voix mécontentes en off.
Pour trouver des solutions définitives à une situation particulière, il faut prendre la parole devant les relais du public et dire la vérité et la réalité face aux problèmes qui nous empêchent d’avancer en matière de football depuis Yaoundé 1972. Et pourtant l’essentiel avait été dit par les noms cités ci-dessus,  mais jamais aucune réponse assurance n’est sortie de la bouche du président de la fédération malienne de football ce jour-là face à de nombreux médias. Quelle occasion ultime ratée par balayer  devant la » Maison » football du Mali.
Quelles  projets et solutions moyen et long termes pour la Femafoot afin de baliser la nouvelle ère footballistique du Mali à partir de la CAN 2023 en terre ivoirienne. Pour être ensemble et gagner ensemble dans le seul intérêt du Mali, il faut se dire la vérité et accepter de se regarder en face. Sur les 14 questions posées par les journalistes, en une heure 45 mn d’horloge de cet exercice à communiquer et pour convaincre, aucune réponse de l’orateur n’a pu envisager de bonnes augures pour sortir définitivement de cette catastrophe et espérer remporter la prochaine CAN.
Apparemment,  le président de la Femafoot n’a pu transformer en atouts les rumeurs et les déclarations de ses compatriotes, et messages codés des supporters, avant sa  conférence de presse du jour. Vue toutes les opportunités actuelles, le Mali ne doit pas se glorifier aujourd’hui d’être que 8e pays africain des nations de football , et comme seul bilan positif de l’équipe actuelle de la Femafoot.
Pour réussir son pari du tour du monde en 80 jours,  pardon de remporter la CAN 2023 en Côte d’Ivoire avant de céder le plancher dans 15 mois, dont les éliminatoires commencent en juillet avec dans une  poule largement abordable par notre sélection nationale qui sera encore une fois de plus face à la Guinée équatoriale,  Mamoutou Touré et les tiens doivent au juste mettre en œuvre leur programme de campagne présenté par eux pour être portés à la tête de la Femafoot. Ils pourraient de ce fait le renforcer avec les leçons tirées de ces deux dernières campagnes notamment la CAN 2021 au Cameroun et les barrages de la coupe du monde Qatar 2023.
Un devoir citoyen pour notre rédaction d’apporter sa modeste contrainte pour l’intérêt public et du Mali . Et ce public a un droit de décision pour faire avancer le football Malien afin qu’il présent parmi les pays qui ont déjà remporté ce trophée continental de la CAN.
Madou’s Camara/info360.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.