Faraba : Fanta DANSOKO tuée sur un site d’orpaillage chinois abandonné.

Ce drame regrettable s’est déroulé ce vendredi vers 11 heures, dans le village de Kouroufing, à 7km de Faraba/kénièba. Fanta Founé DANSOGO a été cruellement abattue avec une balle dans la tête alors qu’elle cherchait de façon digne son pain quotidien.

Selon nos témoins, à chaque fois que les chinois libèrent leurs mines à ciel ouvert, les femmes à leurs tours viennent y travailler pour satisfaire leurs petits besoins. « C’est ainsi qu’aujourd’hui, un agent de la sécurité chinoise a demandé aux femmes de quitter le lieu car selon lui, les chinois n’ont pas définitivement terminé le travail. Les femmes n’ayant pas quitté, il a ouvert le feu sur l’une des femmes du nom de Fanta founé Dansoko lui donnant la mort sur place », a témoigné le président des jeunes de la commune de Faraba, Mamadou Dansoko.

Combien d’autres épouses, mères, filles ont laissé leur vie sur les sites d’orpaillages en tentant de survivre, sans la moindre mesure de sécurité ? 

Domiciliée à Faraba et mère de 3 enfants, Fanta Dansoko est la quatrième personne tuée dans la localité par les chinois évoluant dans l’orpaillages clandestines dans la zone.

Le secteur de l’orpaillage reconnu légalement par les autorités du pays devrait plutôt être vu comme une activité économique, d’épanouissement et d’emploi qu’un champ de bataille. La présence des agents de sécurité privée sur les sites artisanaux pour préserver l’intérêt d’une minorité de citoyens, constitue une menace et une imposition sur l’intérêt général des populations des zones aurifères.

Paix à l’âme de la défunte, que sa mort ne reste impunie.

Mouhamar/info360.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.