Dynamique Mali -Sénégal en marche, Dr Oumar Sarr a visité les stands de la 9ième édition des Journées Minières et Pétrolières du Mali 

Dans le cadre de la tenue à Bamako des 9ième Journées Minières et Pétrolières du Mali du 16 au 18 novembre 2021,  Dr Oumar Sarr, Ministre des Mines et de la géologie de la République  du Sénégal invité de marque de son homologue du Mali Lamine Seydou Traoré, a visité les stands d’expositions Minières et Pétrolières et autres richesses du sous-sol du Mali.
Il etait accompagné par la présidente de la Commission d’organisation des JMP 2021 , Son Excellence l’Ambassadeur du Sénégal au Mali, ses collaborateurs du département des Mines de l’Energie et de l’Eau. A l’issue de la visite,  Dr Sarr a répondu aux questions de info360.info. Selon l’hôte sénégalais du Mali, il est important pour lui de répondre à l’invitation de son homologue du Mali qui était tout récemment à Dakar dans le cadre du même évènement.  »  Le Sénégal et le Mali, toute l’Afrique de l’ouest, nous avons un peu les mêmes réalités .Une  occasion pour  moi de voir ce qui se passe au niveau du secteur minier malien. » A t-il évoqué.
En visitant ces stands, le ministre Sarr des Mines du Sénégal a pu évaluer un peu l’évolution de la politique des Mines au pays. « Nous avons une importante délégation qui participe dans les différentes discussions, mais il fallait que nous mêmes, puissions visiter ces stands. Nous avons échangé hier avec le Ministre et demain nous serons à la cérémonie de clôture. Ça nous fait la dynamique entre nos deux pays . Nous avons à peu près le même sous-sol,  il faut que nous puissions davantage maitriser nos sous-sols donc si nous connaissons mieux ces sous-sols nous pouvons avoir des opportunités importantes , immenses et cela pour les générations actuelles, pour les autres  générations , nous devons à la bonne maîtrise , une bonne  politique interne d’exploitation des Mines », a assuré Dr Sarr .
Pour les échanges de Bamako,  le Ministre Sarr  pense  que « les échanges de Bamako vont nous permettre de coordonner et d’être efficaces dans l’ensemble du continent et notamment dans la sous région au niveau de l’Afrique de l’ouest ». A t-il conclu.
Mamadou Camara 
Info360.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.