Mali-Niger : L’hypocrisie ou réelle fraternité ?

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, M.Choguel Kokalla Maïga a reçu, hier mercredi 24 novembre 2021, le Président du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) du Niger M. Mairou Mallam Ligari. Cette rencontre qui s’est tenue en présence de M.Yacouba Katile, Président du Conseil Économique Social et Culturel du Mali, ravive les inquiétudes et des soupçons sur la bonne foi de Niamey en ce moment de tensions diplomatiques entre le Mali et certains de ses partenaires notamment la CEDEAO dont le Niger est membre.

Présent dans la capitale malienne dans le cadre  de la 1ère session extraordinaire de la 6e mandature du Conseil Économique Social et Culturel ,le Président du CESOC nigérien M.Mairou Mallam Ligara a bénéficié d’une audience du chef de la Primature le mercredi. Après avoir remercié le Premier ministre pour l’accueil empreint de chaleur réservée aux membres de sa délégation, M. Mallam a salué les efforts déployés par le Mali dans la lutte contre le terrorisme « Nos pays partagent beaucoup de choses en commun dans l’espace sahélien soumis à de nombreux défis » a t-il déclaré à la presse .

Au delà du blason diplomatique dont le Président du CESOC nigerien vient s’enfiler à travers cette rencontre au moment où  l’exécutif Nigerien est en froid avec les autorités de la transition sur certaines questions qui sont d’ordre souverain ,d’aucuns doutent de la sincérité et de la bonne foi des décideurs de ce pays frontalier du Sahel . Et les preuves sont palpables . Outre les   couacs constatés lors des récentes prises de parole de certaines hautes personnalités du pays à l’égard du Mali , Niamey a joué à la passivité voire à l’instigation dans la gestion de la crise malienne par la CEDEAO qui a fini par opté un cahier de sanctions contre le Mali pourtant en besoin de solidarité sous régionale en cette période critique de son existence.

Il reste maintenant à savoir si le séjour du chef de CESOC nigerien permettra de  rendre Niamey et l’ensemble  de la CEDEAO sensibles de la réalité malienne .Le temps nous en dira plus .

La Rédaction/info360.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.