Mali: Possible grève illimitée des pompistes

Des centaines de pompistes s’apprêtent à observer une grève illimitée sur l’ensemble du territoire du Mali, pour revendiquer une application à la lettre de la convention pétrolière de 2005 et de meilleures conditions de vie et de travail. Il s’agit des pompistes des Stations services d’hydrocarbures Total,  Shell,  Oryx, Ola et vivo energy.
Ce qui  pourrait fortement provoquer  dans les prochains jours une perturbation dans les transports en plus de l’augmentation du prix du carburant au niveau mondial il y a des semaines. D’après nos informations un préavis de grève est déjà sur la table des administrations des stations services concernées.
La même source affirme qu’à l’heure actuelle aucune date officielle n’est fixée à présent pour cette grève illimitée. Mais le préavis déposé pourrait atteindre 120 heures.  En effet, cette nouvelle grève en perspective surviendrait à l’issue de négociations échouées entre le syndicat des pompistes et leurs employeurs, la semaine dernière.
La grève va concerner les pompistes, les agents de lavage et d’entretiens de véhicules, etc, a-t-on appris. « Nous voulons un accord immédiat avec nos employeurs. Il faut qu’ils acceptent d’appliquer en priorité la convention des entreprises pétrolières de 2005. Cette convention  nous octroie des primes pour  améliorer nos  conditions de vie et de travail,  par exemple les primes de retraites,  de transport,  de lait …. » a déclaré un pompiste. D’après nos informations, les salaires mensuels des pompistes des stations services concernées,  varient entre 50.000 FCFA et 65.000 FCFA, selon que tu sois à l’intérieur du pays ou à Bamako.
Au Mali,  on peut affirmer  tout sauf que le secteur  pétrolier n’est pas rentable pour ne pas faire face à l’amélioration des conditions de vie et de travail des pompistes et autres employés au niveau des stations-services. Nous voyons en longueur de journées sortir de terre  des stations-services d’ hydrocarbures , et à un rythme vertigineux  dans une  anarchie totale pouvant engendrer une insécurité récurrente sur nos voies publiques. Ce qui démontre à suffisance la vitalité et la rentabilité du secteur pétrolier au Mali.
Il faut rappeler qu’à l’issue de leurs premières grèves de revendications , le syndicat des pompistes  avait pu obtenir une diminution sur les heures de services qui étaient de 6h du matin à minuit avec 1 seul jour de repos dans la semaine. Aujourd’hui, ils ont  désormais 8 heures de travail par jour et 2 jours de repos dans la semaine. « Aucune action ne pourra nous dissuader à reprendre le travail sans la satisfaction de notre revendication principale. Notre revendication est légitime et légale, il s’agit de la convention des entreprises Pétrolières au Mali de 2005….« , a déclaré un leader influent du syndicat des pompistes.
D’après nos informations,  les projets futurs du syndicat des pompistes est d’étendre leurs mouvements de grèves à l’ensemble des pompistes des Stations-services du Mali y compris toutes les stations-services d’hydrocarbures au Mali.  « La lutte que nous menons aujourd’hui est pour tous les pompistes du Mali. Nous avons entamé déjà des démarches prometteuses  pour la création très bientôt  de la section syndicale pétrolière des pompistes du Mali . Elle va regrouper tous les pompistes du Mali« , a-t-il conclu avec assurance.
Affaire à suivre…
Madou’s Camara/info360.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.