Stratégies de lutte contre les maladies infectieuses : Le PADEL-M apporte son appui à l’atelier de validation

Le Programme d’appui à l’élevage au Mali PADEL-M, est une opportunité pour le Mali et la Banque mondiale de renforcer le bien être social des populations maliennes. De 2018 à nos jours malgré la pandémie COVID-19, le PADEL-M a obtenu des résultats significatifs en termes de financement des investissements privés.
Il s’agit entre autres  du financement des 341 micro-projets en activité et de 21 plans d’affaires pour un montant total de plus de 3 000 000 000 F CFA. Un financement de 160 plans et 1200 microprojets est dans le pipeline pour bientôt. Les 23 et 24 juin 2022, le projet a appuyé  la direction nationale des services de l’élevage pour organiser un atelier de validation des stratégies de lutte contre les maladies infectieuses, la salmonellose, la maladie de Newcastle, la brucellose et la tuberculose.
Ces maladies infectieuses constituent une préoccupation majeure du Gouvernement du fait de leur transmissibilité de l’Homme à l’animal et vis-versa (zoonoses) et de leur impact négatif sur la production et la commercialisation des produits d’origine animale. « La validation de ces stratégies est un pas salutaire dans la lutte contre ces maladies qui compromettent sérieusement le sous-secteur de l’élevage et de la pêche« , a expliqué  Dr Moussa Coulibaly, Coordinateur National de PRAPS-Mali.
Toute lutte contre les maladies infectieuses doit être soutenue par une stratégie appropriée. Pour atteindre l’objectif de sécurité sanitaire des aliments, notre pays doit maitriser et avoir une réponse immédiate contre la tuberculose, la brucellose, la salmonellose, et la maladie de Newcastle. » Cet atelier  s’inscrit en droite ligne des priorités du Président de la transition, le Colonel Assimi Goita qui lors de la douzième session du conseil supérieur de l’agriculture (CSA) a instruit de mettre l’accent sur la santé animale pour la préservation de la santé animale et humaine« , a souligné le Ministre Modibo Keita du développement rural, lors de son allocution de lancement des travaux de l’atelier.
Après deux jours de travaux intenses , la quarantaine de participants avec leurs expertises ont validé lesdites stratégies et ont formulé des  recommandations pertinentes. Le Ministre Keita, avant de saluer et remercier les participants,  les partenaires internationaux du Mali, a réaffirmé aux partenaires du Mali, la volonté politique affichée du gouvernement malien. Il a salué la qualité du partenariat entre le PADEL-M et la Banque mondiale pour le développement du sous-secteur élevage. Il a exhorté et sollicité tous les acteurs du sous-secteur élevage à œuvrer à  l’application positive de ces stratégies à travers des plans d’actions réalistes et réalisables.
Le PADEL-M est co-financé par la Banque mondiale pour un coût de 44,69 milliards de FCFA, dont 32,82, milliard de FCFA de l’IDA. Il est constitué de 16,41 milliards de F FCA de prêt, 16, 41 milliards de don, 6,62 milliards de contributions des institutions financières partenaires. Les contributions de l’Etat et des bénéficiaires du projet sont estimées à 5,25 milliards de FCFA .
Mamadou Camara info360.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.