Mali: la fondation Soumaïla-Cissé veut encourager l’espoir et l’excellence

Il y a bientôt un an disparaissait l’homme politique malien Soumaïla Cissé, mort du Covid-19. En la mémoire de celui qui fut également président de la Commission de l’Union économique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA), une fondation « pour l’espoir et l’excellence » a été créée et a démarré ses activités, samedi 18 décembre, à Bamako

Hommes politiques maliens et étrangers, parents et amis ont répondu massivement présent à l’occasion de la création et du lancement des activités de la fondation Soumaïla-Cissé pour l’espoir et l’excellence. L’épouse de l’homme politique malien, décédé il y quasiment un an, le 25 décembre 2020, est la présidente de la Fondation. Assitan Traoré Cissé : « Je pense qu’il fallait qu’on immortalise quelque chose pour qu’il reste à jamais dans le cœur de tous les Maliens et les Maliennes, de toute la sous-région en fait. La fondation va s’occuper de trois points. Tout d’abord, l’éducation, la formation des jeunes et après l’environnement et le cadre de vie, après les plus démunis ».

« Le Mali a besoin de visions d’avenir »
Chef de l’opposition malienne sous le règne de l’ex-président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), Soumaïla Cissé a été kidnappé en mars 2020 par les jihadistes avant d’être libéré sept mois plus tard. Présent à la cérémonie de lancement des activités de la fondation qui porte son nom, l’ancien ministre malien Oumar Dicko et leader d’un parti le PSP lui rend hommage : « C’est un grand moment. Cette fondation arrive à point nommé parce que le Mali a besoin de visions d’avenir ». … suite de l’article sur RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.