URD: L’héritage de Soumaïla Cissé en ruine!

A une année de la disparation du Père fondateur non moins propriétaire dudit parti politique Soumaila Cissé, l’URD est à bord de l’implosion. Outre la grande mésaventure autour de la gestion du parti, issue du congrès extraordinaire qui a placé Gougnon à la tête du parti, le clan Salikou Sanogo a décidé d’exclure certains camarades et suspendre d’autres (voir décision en annexe).
En effet, ladite décision qui circule sur les réseaux sociaux, acte l’exclusion de 11 cadres du parti et la suspension à 6 mois de 19 autres autres cadres du parti. Cette décision 002-2022/BEN-URD du 5 février 2022 portant exclusion et suspension de cadres de l’URD, signée par le Professeur Salikou Sanogo, précise que les 11 personnes exclues ne pourront plus agir et parler au nom de l’URD.
La décision indique que le cas d’exclusion fait suite à l’organisation d’un congrès extraordinaire au nom du parti en violation flagrante de la procédure prévue en la matière. Pour ce qui concerne les 19 cadres  suspendus pendant une durée de 6 mois de toutes les activités du parti, la décision affirme que ceux-ci ont accompagné et prêté main forte aux acteurs qui œuvreraient à la destruction du parti.
Cette mésaventure n’est-t-elle pas la répercussion de la transformation d’une formation politique en propriété privée ? L’affaire finira-t-elle par être porter devant les tribunaux?
Affaire à suivre…
Info360.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.