Création d’une nouvelle ville moderne à Dialakorobougou : Où en sommes-nous avec ce projet de l’ACI et l’APIM?

Le lancement commercial des 1050 logements de Dialakorobougou avait eu lieu en mars 2014 par l’Agence de Cessions Immobilières (ACI) en partenariat avec l’Association des promoteurs immobiliers du Mali (APIM). Depuis lors, les bâtiments peinent à sortir de la terre.
Pourtant les travaux avaient bel et bien démarré, et le  président de  l’APIM était allé jusqu’à fixer 3 ans comme délai de réalisation du projet. La promesse consistait-elle à faire plaisir aux autorités du moment? ou les toutes les conditions n’étaient pas réunies pour conduire ledit projet à des bons ports? Entre l’ACI et l’APIM laquelle des structure n’a-t-elle pas honorer ses engagements pour qu’ « un toit à chaque Malien« , soit une réalité?
Nous nous rappelons qu’en mars 2014,  un cadre de l’ACI aurait annoncé à la presse que « L’ ACI a mis à la disposition de l’APIM des parcelles qui feront l’objet de titres fonciers individuels à Dialakorobougou pour la construction de 1050 logements« . La mise en valeur selon nos informations était répartie comme suit: 500 logements de type F3, 450 logements de type F4 et 100 logements de type F5 duplex. En  plus de la production de logements,  le programme prévoyait également de mettre en place un cadre de développement économique et social intégré.
Le projet est-elle tombé à l’eau?
Aujourd’hui, une reprise en main de ce programme est une urgence. car, selon nos informations, le site en question fait l’objet de grandes convoitises des prédateurs fonciers.
Affaire à suivre…
La rédaction d’Info360.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.