Mission historique pour les Aigles du Mali à Tunis : Moussa Sissako demande un soutien infaillible jusqu’à la bataille finale 

Après avoir marqué un but contre son camp et écopé d’un carton rouge dans les minutes qui ont suivi, notre Moussa Sissako, vient donc de se relever de sa chute morale.

« C’est parce que vous m’avez accueilli comme l’un des vôtres que l’idée de porter haut les couleurs de notre pays m’a paru être une évidence. Le slogan si célèbre « un peuple un but une foi » a pris tout son sens ses dernières 48h, j’ai eu la chance de fouler le Stade du 26 Mars avec plus de 60 000 Maliens et Maliennes. En dépit de ce qui s’est passé, j’ai reçu le soutien de tout le peuple malien. Cela me donne une motivation supplémentaire de faire briller le Mali tant sur le continent que sur la scène internationale » pouvait-on lire sur sa page Facebook en milieu d’après-midi de ce dimanche 27 mars 2022.

Il y a tout juste 48 heures quand l’horreur s’est abattue sur la population malienne et le public sportif malien super excités qui s’apprêtaient à faire un pas de géant ici au Stade du 26 mars de Yirimadjo à l’occasion de la manche aller de son match de Barrage de la coupe du monde Qatar 2022.

Le Mali ne s’est jamais qualifié en une phase de Coupe de Monde. La prochaine montée en puissance des Aigles du Mali ce mardi 29 mars à Tunis, sera leur cadeau précieux en plus de la cerise sur le gâteau au peuple malien.  Et, les Aigles du Mali depuis cet après-midi sont dont bien arrivés à Tunis pour essayer de réussir un hold-up de rêve en se qualifiant pour Qatar 2022. L’histoire du football au Mali a toujours démontré que c’est quand personne n’y croit que la victoire est là. C’est précisément sur ce chemin là que le jeune défenseur central Moussa Sissako des Aigles du Mali s’est relevé de sa dure chute du 25 mars dernier. Que ce fut dur pour un jeune de son âge venu de la Belgique et se mettre en mission pour le Mali.

Ce qui est sûr, c’est que ce jeune joueur et ses co-équipiers savent leur détermination la plus farouche, la plus énergique à barrer la route aux Aigles du Carthage à Tunis. Malgré leur résultat négatif à Bamako le 25 mars dernier, nous sommes encore fiers de nos Aigles, une défaite qui les a rendus littéralement fous pour aller tenter de se qualifier pour la première fois dans notre histoire et dans leur palmarès, à une phase finale de coupe de monde, et cela jusqu’à Tunis.

Après la remontrance du public sportif malien de ces dernières 48 heures, suite à leur défaite face à la Tunisie ici au Stade du 26 mars, par le score de 1 but à 0, les Aigles du Mali ne seront pas du genre à être effrayés au point d’oublier leur mission commandée à Tunis, vu l’ambiance et le sens de leur responsabilité au sein du groupe à leur départ pour Tunis de ce matin, en témoignent leurs photographies à l’aéroport international président Modibo Keita. Une mission commando qui est de défendre par tous les moyens possibles inimaginables, par toutes les voies possibles, notre drapeau national à Tunis le mardi 29 mars 2022.

Le moment pour la population malienne et le public sportif malien de privilégier la solidarité de la nation la plus vive derrière les Aigles du Mali. Nous pensons que dans la douleur de la surprenante défaite, telle que beaucoup de grands peuples de football, l’on connue, et, c’est peut-être là aussi quelque part que se trouve l’essentiel du réveil, et, tel le phénix, le Mali se relèvera et continuera sa marche glorieuse.

Nous fondons beaucoup d’espoir, nous disons encore une fois sur nos Aigles, nos enfants, nos fils dans l’épreuve qui sont armés d’un courage inébranlable, à l’unisson avec nous, avec courage, détermination sous la conduite un collège d’entraîneurs patriotes pour une mission dont chacun sait dorénavant d’extrême acuité, d’extrême gravité.

Madou’s/info360.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.