Côte d’Ivoire : Le nouveau Vice-président de la République se nomme Tiémoko Meyliet Koné 

Le Président Alassane Dramane Ouattara vient de décider de pourvoir à nouveau le Poste de Vice-Président, précédemment laissé vacant depuis près de deux ans. L’homme qu’il a choisi pour occuper cette éminente et stratégique position n’est autre que le désormais ex-Gouverneur de la BCEAO. Son nom avait été régulièrement cité, et son profil pressenti depuis quelques temps, au vu des différents commentaires distillés dans les médias et les réseaux sociaux. La nouvelle est désormais officielle. Tiémoko Meyliet Koné est le tout nouveau Vice -Président de la République de Côte d’Ivoire.

Tiémoko Meyliet KONE présidait jusqu’ici aux destinées de la BCEAO. Il avait été nommé le 30 mai 2011 par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA, et s’installait officiellement dans ses fonctions de Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) le 16 août de la même année.
En lui confiant les rênes de l’Institut d’émission, les plus hautes Autorités de l’Union plaçaient alors leur confiance en un banquier central, au parcours rassurant, pour sa grande connaissance d’une Institution au sein de laquelle il a passé l’essentiel de sa carrière et gravi tous les échelons jusqu’au sommet.

Face à la multiplicité des défis qui l’attendaient au moment où il prenait fonction, le Gouverneur Tiémoko Meyliet KONE s’était mis immédiatement au travail, en dressant une feuille de route comportant d’importantes réformes centrées sur la stabilité financière des Etats, le financement des économies, l’optimisation des systèmes et moyens de paiement, l’amélioration de la circulation fiduciaire ainsi que l’inclusion financière des populations de l’UEMOA.

Sur le plan institutionnel, il a entrepris une série de réformes organisationnelles pour adapter continuellement la Banque Centrale à l’évolution de son environnement, et l’aider à assumer toujours plus efficacement ses missions.

Plus d’une décennie plus tard, auréolé d’un nouveau mandat de Gouverneur, acté le 17 août 2020, en reconnaissance du travail abattu et de la qualité des résultats obtenus, Tiémoko Meyliet KONE a poursuivi inlassablement sa mission à la tête de la Banque Centrale, contribuant à consolider les acquis d’un espace communautaire déjà résilient.

Son parcours s’est forgé à coups d’initiatives qui ont conduit à de grandes réalisations unanimement reconnues et saluées. En l’occurrence, l’apport de l’agence UMOA Titres, en termes de levées de fonds sur les marchés à des taux minima rarement obtenus en Afrique, n’est plus à démontrer. En effet, cette structure entièrement pensée et créée en 2013 par le Gouverneur Koné, aura été pour les Etats de la zone une source de financements inestimable.

Le Gouverneur Koné a donc su apporter régulièrement des solutions aux problèmes des économies de la zone UEMOA, notamment lorsqu’il fallait répondre urgemment aux besoins imposés par la crise sanitaire.

Fort de plus de quarante années d’expérience au sein de la BCEAO, le Gouverneur Tiémoko Meyliet KONE saura certainement se rendre fort utile au service de la Côte d’Ivoire, qu’il a déjà servie entre 2007 et 2011, en tant que Directeur de Cabinet du Premier Ministre, puis en tant que Ministre de la Construction, de l’Urbanisme et de l’Habitat, et enfin comme Conseiller Spécial du Président de la République, chargé des questions économiques et monétaires.

Au moment où le Président Alassane Ouattara fait appel à ce fidèle collaborateur pour le seconder à la tête de l’exécutif ivoirien, une nouvelle opportunité est offerte à Monsieur Koné. Celle de perpétuer d’une autre manière les actions déjà enclenchées à partir de l’Institut d’émission, qui participent au développement des économies, au mieux-être des populations, ainsi qu’au renforcement des liens et de l’esprit communautaires ayant nourri jusqu’ici la solidarité des Etats de la plus ancienne des unions monétaires.

Pour sûr, son départ de la BCEAO sera regretté par ses plus proches collaborateurs et par les nombreux agents que compte l’Institution au sein des 8 pays. Vraisemblablement, ils seront quelque peu surpris par la nouvelle de la nomination de leur Gouverneur au poste de Vice-Président de la République de Côte d’Ivoire.

Il ne leur reste plus qu’à lui souhaiter le meilleur pour faire face aux nouveaux défis qui l’attendent dans ses nouvelles fonctions.

info360.info avec Abidjan.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.