Mouvements Arabe de l’Azawad et Mouvements du 14 juin 2014 d’Alger: Mohamed Tahar Ould ELHADJ, 2 vice-président au collège Transitoire de Taoudéni a rendu sa démission

Mohamed Tahar Ould ELHADJ, est une personnalité bien connue dans sa région où il occupait jusqu’au vendredi 20 juin 2022, le deuxième vice-président du collège Transitoire de Taoudéni. Il est également le Gérant de « Tahar construction Sarl « .
Il faisait partie des groupes armés qui avaient occupé trois checkpoints des FAMA aux alentours de Tombouctou suite aux divergences lors de la nomination du président actuel du collège transitoire de Taoudéni. Aujourd’hui selon les informations recueillies auprès certaines populations de Taoudéni, c’est Mohamed Tahar Ould ELHADJ qui aurait mis en place les représentants des collèges intérimaires des 12 communes en lieu et place de l’administration, et l’administration les aurait reconnu.
 Lors d’une rencontre entre le gouverneur de Taoudéni et les populations, et en présence des représentants de la Minusma , des FAMA et Barkhane, dont l’objectif était la réconciliation entre les fils du territoire , Tahar avait déclaré au micro du reporter de l’ORTM:  » aujourd’hui le premier point sur lequel nous nous sommes entendus est que nous quittons les check-points volontairement en présence des FAMAS, de la Minusma, des forces Barkhane, de tout le monde pour que tout le monde vienne constater au niveau des populations pour savoir que nous n’avons rien gâté au niveau des populations « .
Souhaitant la mise en place également des collèges intérimaires,  » Nous lançons un message à l’Etat malien, au gouvernement, à la CMA, à la plate-forme de trouver la solution au niveau de Taoudéni pour le problème de collège intérimaire. Notre souhait est que le collège intérimaire de Taoudéni soit mis en place en même temps que les autorités intérimaires de la région de Tombouctou » avait-il souhaité. Aujourd’hui l’homme se compte parmi les soutiens des autorités de la transition en cours.
Dans une lettre signée en date du 20 mai 2022, adressée au Secrétaire général de la plate-forme du mouvement du 14 juin 2014 d’Alger, dont notre rédaction a reçue copie, l’intéressé a manifesté sa décision de quitter tous les mouvements dans la Région de Taoudéni à compter de la même date. « Je viens en qualité de représentant du M.A.A et de la plate-forme des mouvements du 14 juin 2014 d’Alger vous notifier ma démission de toutes mes fonctions de responsabilités politiques et militaires du Mouvement Arabe de l’Azawad d’une part et de la plate-forme des Mouvements du 14 juin 2014 d’Alger d’autre part« , a- t-il évoqué dans cette lettre de démission.
« Je suis libre de tout engagement vis-à-vis des mouvements cités plus haut dans la région de Taoudéni « . Précise-t-il également dans la même lettre avant d’expliquer que la raison de sa démission serait simplement une question de convenances personnelles d’éthiques qui plaident favorablement selon lui-même à retrouver son indépendance totale et sa liberté de décision.
Pourquoi une démission subitement de toutes ses fonctions politiques et militaires au sein de sa région ?
Infos Taoudéni, un réseau d’information de la région dans une publication pense que cette démission de Mohamed Tahar Ould ELHADJ est une fuite en avant. C’est en tant qu’acteur de la plate-forme des Mouvements du 14 juin 2014 d’Alger, qu’il a été désigné pour occuper le poste de vice-président au collège Transitoire de Taoudenit. Aujourd’hui, obsédé à diriger pour des intentions inavouées et malveillantes, profitant de de ses accointances avec le gouverneur actuel de la région de Taoudéni auprès de qui il aurait servi comme chauffeur durant la rébellion de 1991, sachant le sens du vent, il veut profiter par tous les moyens possibles de devenir le président du collège Transitoire en vue de remplacer le Président actuel Mr Hamoudi ould sidi Ahmed nommé sur la liste du gouvernement et qui est malade actuellement. « La seule motivation n’est autre que de diriger ».
Il est important d’édifier les choses à savoir qu’il a été nommé grâce à la plate-forme si aujourd’hui il démissionne c’est paradoxal car la démarche est illogique vue qu’elle est dépourvue de conviction, vigilance doit être de mise en attirant l’attention des hautes autorités que cette ambition ne saurait servir la transition encore moins les populations » . D’après info Taoudéni, avant de réitérer la confiance, le soutien, et l’accompagnement indéfectibles des populations de la Région Taoudéni aux autorités de la transition en cours et aux FAMA.
« À chaque fois que nous réalisons des acquis, des personnes ou groupes de personnes cherchent à compromettre les avancées durement réalisées par l’Etat. En effet nous sommes dans un état de droit commun chose qui dérange certaines personnes qui veulent coûte que coûte faire assoir leur dicta par un clan imposé qui n’a d’autres dessins que leurs propres intérêts » Explique info Taoudéni.
La situation à Taoudéni mérite la paix des braves pendant qu’il est encore temps pour aller à la paix durable dans cette partie enclavée du Mali, et pour son développement dans un Mali unifié et meilleur pour tous.
Mouhamar/info360.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.