Grève dans les stations multinationales: Les travailleurs accordent un temps de grâce à la négociation

Après une série de grève pour exiger l’application de la convention de 2005 et le procès verbal de 2020, les travailleurs des stations étrangères (TOTAL,ORYX, SHELL, OLA) ont repris le travail le vendredi 20 mai 2022. Cette reprise vise, selon le syndicat, à donner le temps à la négociation suite à l’implication de l’État.

L’entrée de l’État dans la gestion de l’étirement entre les travailleurs des stations multinationales et les employés permettra t-elle d’éviter la grève illimitée qui profile à l’horizon ?

En attribuant le soin au temps de nous éclaircir sur cette question, les usagers peuvent respirer l’entretemps. Les travailleurs ont décidé de reprendre le travail à la grande satisfaction des clients en un moment où l’approvisionnement en gas-oil relève du parcours du combattant.  »Nous voulions déposé le préavis de la grève illimitée le lundi passée mais suite à l’entrée dans le jeu d’autres entités dont le gouvernement à travers  des ministères…, nous allons attendre pour voir ce que l’implication de ces entités va donner  » a laissé entendre le chargé à la communication des travailleurs Daouda Dembélé.

Il a tout de même regretté le mépris presque constant des employeurs. ‘‘Franchement ,notre souhait n’est pas cette paralysie jusqu’à l’illimitée mais on nous l’impose. Nous allons toujours aux pourparlers pour solutionner autrement  », affirme t-il précisant qu’ils  sont prêts à aller en illimitée si les doléances restent toujours insatisfaites.

Mouhamar/INFO360INFO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.