Les Go de Bamako, six Maliennes aux platines

Fraîchement formé dans la capitale malienne, ce groupe 100% féminin s’est produit lors du festival Africolor début décembre en région parisienne et sera sur scène au Blonba le 14 décembre. Avec deux mots d’ordre : émancipation et sororité.

« Chanter, c’est travailler », affirme Mounine Cercely Soumano, alias Diya, benjamine des Go de Bamako. Du haut de leur vingtaine d’années, les quatre chanteuses du groupe que forment Diya donc, Aminata Camara, Salimata Sakiliba et Safiatou Koné, comptent bien défendre les femmes artistes en Afrique, et les valeurs du travail au féminin. « Travail », en bambara « Barra », est d’ailleurs le titre de leur premier album, à paraître dans les prochains mois.

Lire la suite…..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.