Et si le Mali n’était seulement qu’un centre où une cellule d’aguerrissement des troupes occidentales

Les zones  hostiles sont nombreuses aujourd’hui pour tester et expérimenter les armements et les hommes de l’Occident et particulièrement la Force spéciale Takuba en préparation pour le Sahel. En effet, après la fermeture de camps en Irak et en Afganistan, le Sahel serait devenu un gigantesque centre d’aguerrissement  français par procuration pour les Forces Spéciales Européennes. Si non quelle rétribution les pays membres de cette Force donnerait-ils à la France?
Que justifierait cette haine viscérale de la France contre le Mali à la demande du retrait des Forces Danoises illégalement venue à Menaka à l’insu des autorités maliennes de la Transition en cours er qui provoqué la colère de Jean Yves Ledrian sur les médias ces dernières 48 heures? L’avenir nous édifiera d’avantage. En tout cas l’occasion a été bonne à saisir par le Ministre Abdoulaye Diop des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale du Mali de ramener à la raison diplomatique sans passion de son homologue Français Jean Yves Ledrian.
Un argument qui pourrait expliquer que ces forces spéciales de Takuba à vrai dire ne sont pas là au Mali et au Sahel pour lutter contre le terrorisme. La collaboration entre l’Etat Malien et l’Etat Russe a produit ses fruits face aux terroristes en moins de 7 mois contrairement à la collaboration avec l’Occident.  Cet Occident à travers Takuba et avec le leadership de la France doit changer de fusil d’épaule pour gagner le cœur des populations sahéliennes, notamment du Mali , du Burkina Faso et du Niger.
La courageuse sortie  récente sur rfi et France 24 du ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale est  un signal fort pour le président Français Emmanuel Macron au cas où il serait candidat à sa propre succession de revoir ses stratégies et ses relations africaines . En ce sens que Florence Parly et Jean Yves Ledrian constitueraient désormais pour lui un handicap sérieux et un caillou dans la chaussure pour remporter les prochaines élections?
D’ici là l’Afrique continue de saluer et de féliciter les déclarations osées et appropriées du Ministre Abdoulaye Diop des affaires étrangères et de la Coopération Internationale, non moins diplomate chevronné qui ne serait du moins au yeux des occidentaux un autre protégé de Wagner.
Macron pour gagner les futures élections et les cœurs des Africains doit purement et simplement se débarrasser de Florence Parly et de Jean Yves Ledrian.
Jean Marie Sissoko/info360.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.