Soutien à l’armée et aux autorités de la transition: Des milliers des Maliens manifestent 

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblés vendredi à Bamako pour soutenir l’armée, les autorités de la transition et la coopération militaire avec les Russes, dénoncée par les Occidentaux.

Les différentes organisations qui avaient appelé à se rassembler sur la place de l’Indépendance avaient aussi en ligne de mire, pour certaines, les sanctions ouest-africaines toujours en vigueur contre le Mali et la présence sur le territoire malien des milliers de Casques bleus de la mission de l’ONU (Minusma) dont le mandat est soumis à renouvellement en juin.

Des drapeaux russes ont été brandis, par les manifestants, certains ont déployé une banderole « A bas la France, à bas la Minusma, à bas la Cédéao », la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest qui s’immiscent dans la gestion du pays, sans le consentement du peuple ». Les manifestants se sont surtout ralliés autour de leur armée et contre les sanctions ouest-africaines.  « Parce qu’aujourd’hui, c’est l’armée notre espoir et notre unique espoir », disait Bakary Diarra, 37 ans et membre d’une organisation de jeunes.

« Oui, la France est partie. Maintenant, que peut faire le Mali, c’est aussi de ça qu’il s’agit », disait Awa Camara, de la Ligue des musulmanes. « Nous souhaitons que Dieu montre le chemin de la sagesse à la Cédéao, à l’Union africaine et à la communauté internationale pour que le Mali sorte de cette situation », disait Gabriel Coulibaly, membre d’une organisation de jeunes chrétiens.

Cette manifestation est survenue au moment ou la montée en puissance de nos forces armées et de sécurité se fait sentir sur le territoire national, à travers des ratissages favorisant le retour des populations déplacées.

Info360.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.