Quand le 112 ième forage des œuvres sociales du Président de la Transition, fait renaître  d’espoir à Woloko ( Kéniéba) : Nous devons changer d’ approche et de modèle désormais afin que chacun se sente malien 

Woloko a réceptionné le 12 mai 2022, son forage dans le cadre des œuvres sociales du Président de la Transition, SE le Colonel Assimi GOITA,  Chef de l’État. Le 112 è forage du Président de la Transition, est la première réalisation de l’Etat malien depuis l’indépendance dans cette localité située au Sud du cercle de Kéniéba, commune de Faraba et à quelques encablures de la frontière entre notre pays et la Guinée.
 » Avec ce geste  symbolique  et désormais historique du Président de la Transition Assimi Goïta à travers, son émissaire  Colonel Assa Badiallo TOURÉ, Conseillère spéciale du Président GOITA et ses collaborateurs, est un signal fort pour tous les Maliens , particulièrement les populations de Woloko d’où je suis ressortissant, à se sentir désormais comme  Malien. Nous pouvons désormais dire que le Mali ne se limite pas seulement qu’à Bamako quand des envoyés du président se déplacent jusqu’à notre village et dans des conditions difficiles dues à l’enclavement de notre cercle ( Kéniéba ) pour nous donner gratuitement de l’eau potable. C’est la joie et le bonheur au village quand on a le facteur limitant de la vie près de nous » Nous a t il expliqué.
Nous devons combattre la mentalité qui fait croire aux bamakois que le Mali s’arrête à Bamako seulement.
« Vous savez , Woloko est un coin où l’Etat malien n’a jamais fait une quelconque réalisation depuis l’indépendance du Mali contrairement à certaines régions du Nord du Mali. Ce forage est la première réalisation chez moi a Woloko, et il fera date ici. Il est temps de changer d’approche si non il serait très difficile pour nous de pouvoir amorcer le vrai développement. Il faut que les mentalités changent. Il faut que les gens travaillent.
Le sentiment de ne pas se sentir Malien et  incarner l’esprit patriotique peut faire penser que l’Etat auquel nous appartenons,  à la limite abuse de nous et ne nous sert point. Notre malienneté ne doit pas être prise en compte que lorsqu’il s’agit uniquement de contribuer et quand il s’agit de bénéficier on devient le plus royalement ignoré du monde . Cela n’est pas une bonne stratégie de l’Etat pour se développer  » Nous a t’il évoqué en remerciant le président de la Transition,  au nom des ressortissants de Woloko et de Kéniéba en général.
Madou’s Camara info360.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.