Prise en charge des enfants de la rue : L’Association Française Duval cesse ses actions à la pouponnière 2 de Bamako, à cause de l’expulsion de l’Ambassadeur de France 

Le Centre d’accueil et de placement familial pouponnière 2 à la cité Unicef rue 198 ,est depuis le 2 février 2022 , à la recherche de nouveaux philanthropes pour assurer la prise en charge de ses orphelins et enfants abandonnés. Depuis 2009, la prise en charge des actions en faveur des enfants abandonnés et en situations difficiles était assurée par l’association  Duval de la France. Selon les informations recueillies sur place, le coût annuel de la prise en charge de l’effectif dudit centre est estimé à 33 millions de  FCFA.
Selon nos témoins, une lettre en date du 2 février 2022 signée par Maryvonne Fallavier chargée de mission association Duval et non moins responsable de la pouponnière 2 de Bamako a été adressée au Directeur national de la protection  de l’enfant et de la famille avec pour objet la cessation de ses actions auprès de la pouponnière 2 de la Région Bamako. Pourtant, le centre accueille aujourd’hui 10 enfants de moins de 2 ans.
Dans nos recoupements, nous apprenons que le gouvernement malien à travers le Ministère de la  promotion de la femme ,de la protection de l’enfant et de la famille assure jusqu’à ce jour les frais d’électricité, d’eau et le salaire du personnel fonctionnaire du centre. Au niveau du Centre d’accueil et de placement familial pouponnière 2 de la Cité unicef, la prise en charge des enfants orphelins et abandonnés accueillis est complète et répond aux besoins fondamentaux de base notamment l’alimentation, l’habillement, l’accès  aux soins et à une éducation.
Selon un responsable des lieux , le centre  n’intervient auprès des enfants que dans le cadre du mandat qui lui est confié par le juge des enfants » si la santé,  la sécurité, ou la moralité s un mineur sont en danger ou si les conditions de son éducation sont gravement compromis , des mesures éducatives peuvent être ordonnées par le juge … », a-t-il souligné. Depuis le 2 février 2022 , l’Association Duval depuis la France a donc arrêté la prise en charge des  orphelins  et enfants abandonnés du District de Bamako, jusqu’à nouvel ordre.
Face à cette crise humanitaire acerbe pourrait répercuter sur l’avenir et le devenir des enfants dudit Centre d’accueil, les bonnes volontés sont interpellées. Apporter sa solidarité à ce centre signifie de contribuer patriotiquement à l’épanouissement harmonieux de la  personnalité  de l’enfant. Un enfant doit grandir dans un milieu  familial , dans un climat de bonheur,  d’amour et de compréhension.
La mission principale du centre consiste à assurer pour chaque enfant accueilli un bien-être physique et moral afin  qu’ il devienne un adulte responsable. Parmi ses principaux objectifs fixés , il s’agit à moyen, court et long termes de trouver des familles d’accueil et de placement conformément à la législation en vigueur au Mali, œuvrer pour le soutien aux actions en faveur des enfants , permettre leur insertion sociale, susciter des initiatives pour la promotion de leurs droits et devoirs.
Madou’s Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.