Mali-Sénégal : La crise de carburant est générale

Après le Mali, la pénurie de carburant répercute sur l’économie du Sénégal depuis quelques jours. D’Après des témoins, à Ziguinchor, un litre d’essence est vendu entre 1500 fcfa et 2000 fcfa.

Selon certains médias locaux, rares sont les stations de la capitale Sud à disposer de carburant et les motocyclistes et autres automobilistes font le tour des stations à la recherche de ce liquide vital pour leurs engins.

Les témoignages recueillis par les médias locaux inquiètent: les stations à sec. Les usagers sont obligés de faire la queue ou parfois dormir devant les stations à essence pour pouvoir s’en approvisionner. Une situation presque similaire à celle du Mali qui a engendré l’augmentation du prix la pompe.

Le carburant joue un rôle capital dans la marche de l’économie à pleine heure de l’industrialisation. Le risque de pénurie ou même la pénurie de carburant ralentit les activités.

À Bamako, dans la capitale malienne, Info360.info a appris auprès d’une station-service que les camions citernes transportant les hydrocarbures au Mali seraient réquisitionnés dès leurs arrivées à Bamako par l’État pour l’EDM-SA pour évidemment une option d’anticipation.

Nous rappelons par ailleurs que les pompistes de Total, Shell, Vivo Energy, Ola, Oryx vont en grève ce 4 mai prochain en cas d’échec des négociations autour d’un cahier de doléances axé sur les conditions de vie des travailleurs.

Info360.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.