Afrique du Sud: Le Ministre Lamine Seydou Traoré au cœur de l’industrie minière africaine

Troisième pays africain producteur d’or,  le Mali en grand acteur minier reconnu depuis des siècles à travers l’historique pèlerinage à la Mecque de l’empereur Kankou Moussa en 1325 qui a fait baisser le cours mondial de l’or en son temps, ne pouvait pas être le grand absent en Afrique du Sud pour prouver qu’il fait partie de l’évolution de l’exploitation minière africaine. C’est ainsi qu’une importante délégation malienne conduite par le Ministre Lamine Seydou Traoré des Mines de l’Energie et de l’Eau a prit part à Mining Indaba au CTICC, Cape Town, du 9 au 12 mai 2022 . « Évolution de l’exploitation minière africaine : investir dans la transition énergétique, l’ESG et les économies », était le thème de cette édition  2022 qui veut que la communauté minière se tourne désormais vers l’avenir.

« The Mining Indaba » est une plate-forme importante dans l’industrie minière africaine depuis plus de 27 ans – rassemblant des voix et des perspectives uniques. Ce grand espace de rencontres , d’échanges et d’opportunités à saisir est l’endroit où l’industrie progresse. Il réunit des leaders mondiaux aux nouveaux challengers et poids lourds de l’industrie pour faire évoluer l’exploitation minière africaine. Par exemples le Chef d’Etat,Cyril Ramaphosa , de l’Afrique du Sud, le Ministre  Lamine Seydou Traoré, Mark Bristow, PDG de Barrik Gold, Asma Diallo de Hydroma, Clive Johnson, PDG de B2GOLD et Michael Anderson, PDG de Firefinch,ont pu partager  leurs visions pour l’avenir directement avec la communauté Mining Indaba, tout en alimentant de nouvelles stratégies, des dialogues critiques et des accords transformant la transition énergétique, l’ESG et les économies.

Dans sa prise de parole face à de grandes  personnalités mondiales ,le Ministre Lamine Seydou Traoré n’a pas manqué de faire les éloges des potentialités du sous-sol malien très riche en ressources ressources minières . En grand lobbyste, il a plaidé la destination Mali avec assurance pour le retour des investisseurs. Il également expliqué aux futurs investisseurs en terre malienne tous les efforts en cours du gouvernement malien pour la sécurisation et la protection des opérateurs miniers sur le sol malien.

Pour accroitre les retombées de l’exploitation des ressources du sous-sol sur les populations locales des sites aurifères et en général des populations  maliennes afin que l’or malien brille pour les Maliens , le Ministre Traoré a étalé, sa nouvelle politique minière dont entre autres la consolidation du cadre réglementaire ; le développement des infrastructures géologiques notamment la cartographie ; l’amélioration de la gouvernance du secteur ;la promotion de la sous-traitance et les prestations de services auprès des grandes entreprises minières ;l’organisation de l’orpaillage artisanal et la promotion de la petite mine ; ou encore la  préservation de l’environnement et la gestion de l’après mine.

Pour cette année,  il est prévu au Mali   la mise en exploitation de nouvelles mines d’or et le début des travaux très bientôt de la première grande mine de lithium du pays de la société Firefinch. Pour rappel, pour cette année  2022, le Ministère des Mines de l’Energie et l’Eau sous le leadership du  Ministre Lamine Seydou Traoré, prévoit  la mise en œuvre de son programme de promotion de l’industrie, de la sous-traitance, de la transformation sur place des minerais et du développement de l’entreprenariat national dans le secteur minier. Une opportunité à saisir par les décideurs et investisseurs pour participer et contribuer à valoriser l’énorme potentiel minier, pétrolier et gazier du Mali.

Une excellente opportunité saisie au bon moment par le Ministre Lamine Seydou Traoré,  qui profitant d’un pannel de haut niveau auquel il a pleinement contribué,  a réitéré l’engagement du Gouvernement de Transition à supporter, accompagner et garantir la sécurité physique et juridique de leurs investissements.

Des travaux gigantesques sont en cours entre des sociétés minières avec des investisseurs miniers, des chefs de gouvernement, des fournisseurs de services et des leaders d’opinion qui profitant d’opportunités de réseautage, d’informations et de développement commercial inégalées, proposeront une offre inégalée à l’ensemble de l’écosystème minier africain et stimuler le développement durable des économies minières africaines.

Pour lui permettre de continuer à interagir et à s’enrichir en expériences,  le Mali malgré le contexte particulier , se devrait  d’être à Indaba pour la présente édition 2022 pour encore une fois réaffirmer l’importance des Mines dans l’économie nationale .

Mamadou Camara/info360.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.