Micro-trottoir  sur le report des ANR : « Évitons la politique de la chaise vide » plaident des maliens

Les dates des assises nationales de la refondation sont décalées. Selon le communiqué signé  par le Président du Panel des hautes personnalités pour la Refondation M. Zeïni Moulaye dont la rédaction de Info360info a eu copie, ce report doit servir d’occasion pour une large consensus et d’inclusivité autour de ce rendez-vous capital qui jettera les bases d’un nouveau Mali.

L’annonce est diversement appréciée. Si pour certains, le processus doit être ouvert sans attendre certaines organisations politiques dont la CODEM ,l’EPM et l’ASMA-CFP, d’autres encouragent l’esprit d’ouverture des autorités qui attendent avec bras ouverts cette partie de la classe politique qui se refuge jusque là dans un cadre de réserve. Le constat fait par plusieurs compatriotes dont notre équipe a tendu son micro est unanime : La politique de la chaise vide ne solutionne rien « Ce sont en majorité des politiques ou groupes de politiques qui ne cherchent que les moyens pour mieux finir leur vie et ils sont en bandes bien organisées » s’indigne le jeune étudiant M.D  déplorant le report encore une fois de la tenue des assises nationales de refondation. Selon lui, cet évènement serait la concrétisation du rêve de tous les maliens épris de patriotisme et de renouveau pour le Mali . Et cette opportunité ne devrait ,enchaîne t-il , en aucun cas être prise en otage par un clan politique qui a montré ses limites dans la gestion des affaires publiques.

Même conception chez un opérateur économique dont nous avions également tendu notre micro « Ce sont des gens bien connus des maliens. S’ils continuent d’exister sur la scène politique malienne, on sait pourquoi et comment ils vont trouver à manger de tous les côtés dont celui également des partenaires de la communauté internationale. Ils sont au crépuscule de leur carrière politique et ne connaissent que la politique comme gagne pain » plaigne  t-il en poursuivant que la situation  économique du pays qui se dégrade de jour en jour doit surtout faire naître chez tous les citoyens l’obligation de s’unir autour des initiatives des autorités de la transition.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.