SOMAGEP.SA: Le plan d’actions 2021-2022 pour booster l’offre à la population

Pour assurer constamment la desserte de l’eau potable en quantité et en qualité aux Maliens, la Société Malienne de Gestion de l’Eau Potable (SOMAGEP-SA) s’est dotée d’un plan d’actions 2021-2022 dont le coût est estimé à environ 9,6 milliards de F CFA.

Dans le document dont INFO360INFO a pu consulter, on note l’ expression de la proactivité et du sens élevé de l’anticipation de la Direction Générale, et qui renferme de multiplies initiatives et des projets sur les travaux de renforcement de production, de réhabilitation et d’extension de la couverture des réseaux à Bamako et dans les Centres de l’intérieur où des localités reprises ont bénéficié des réalisations des branchements sociaux.

Dans le but d’atteindre ses objectifs d’alimentation de la population en eau potable notamment dans les zones où la distribution est à renforcer,  la SOMAGEP-SA  s’est dotée d’un Plan d’actions d’urgence 2021-2022 dénommé « L’AMELIORATION DE L’ACCES A L’EAU POTABLE ». Le Document enregistre des actions prioritaires qui concourent, d’une part, au renforcement des capacités de production et de distribution de l’eau potable de la Société et d’autre part, à l’amélioration de l’accès à l’eau potable.

Il convient de souligner que les actions, qui y sont consignées, concernent l’ensemble des centres du domaine concédé mais prioritairement ceux marqués par une insuffisance notoire de production d’eau, d’absence de réseaux de distribution adéquats et surtout de branchements.  Pour la ville de Bamako, les actions majeures portent sur la réalisation des conduites pour augmenter le débit du Réseau Haut afin d’améliorer la desserte en eau des populations de la communes IV, l’inversion du Booster du Pont des Martyrs, afin de permettre le transfert de l’eau de la rive droite vers la rive gauche pour améliorer la desserte en communes I et II.

S’y ajoutent le déplacement de la Station Compacte de Baco-Djicoroni à Djicoroni Para sur la rive gauche pour améliorer l’alimentation en eau potable des populations des communes III et IV et l’installation d’une pompe de reprise et son secours au réservoir 2×10 000 m3 à Baco-Djicoroni et d’un surpresseur de 1 000 m3 /h à 60 mCE de la station de Kabala.

L’eau potable pour un million de personnes…

Aussi, il est prévu d’installer une station de reprise et deux réservoirs de 250 m3 chacun pour les zones hautes de Boulkassoumbougou. A Missira, deux pompes seront remplacées, des conduites seront posées et des forages seront réalisés et équipés. Ces travaux permettront d’améliorer la situation de l’alimentation en eau potable des populations pendant la période de pointe qui s’annonce.

Pour les centres de l’intérieur, dans un premier temps, les actions d’urgence concernent les nouveaux centres présentant une disponibilité au niveau de la production d’eau potable permettant un raccordement de nouveaux clients. Il s’agissait initialement des centres de Bla, Dioila, Siby, Baraouéli, Dioro, Dougabougou, Kolokani, Mahou, Ségala, Yélimané, Fana, Konobougou, Nara et Niono.

En second lieu, les travaux couvrent tous les autres Centres de l’intérieur du domaine concédé. Ainsi, de nombreux travaux dont la réalisation des forages, des châteaux, des bornes fontaines, la réhabilitation et extension des réseaux de distribution ont été effectués ou en cours dans une trentaine de localités. On peut noter Koulikoro, Gao, Kati, Ségou, Bla, Nara, Batama, Gourma-Rharouss, Banamba, Bankass, Diboli, Diéma, Kolondièba, Koro, Sofara, Ouéléssébougou, Hombori, Sanankoroba/Banankoroni, Siby, Douentza, Kéniéba, Dialakoroba, Koury, Kadiolo, Zégoua, Loulouni, Naréna, Niono, Korientzé, Yanfolila et Yorosso.

Nous rappelons que le nombre de la population qui a ou qui aura accès à l’eau potable grâce aux prévisions du Plan d’actions 2021-2022, est estimé à un millions de personnes. Quant au coût global des actions, il s’élève à environ 9,6 milliards de francs CFA dont 2,635 milliards de francs CFA pour la ville de Bamako et 6,921 milliards de francs CFA pour les Centres de l’Intérieur, soit 5,097 milliards de francs CFA pour les nouveaux Centres repris.

INFO360INFO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.