INPS: La Ministre Diéminatou Sangaré invite la structure à payer les dettes des opérateurs économiques

Les travaux de la 95è session ordinaire du Conseil d’administration de l’institut national de prévoyance sociale ont ouvert ce lundi sous la présidence de Madame la ministre de la Santé et du Développement social, Madame Diéminatou Sangaré qui, lors de son discours, a fortement salué les résultats obtenus malgré la crise multidimensionnelle que traverse le Mali aggravée par les sanctions de la CEDEAO et l’UEMOA.

Plus grand distributeur de revenus sociaux, d’allocations de ressources et même d’encouragement à l’emploi, l’INPS demeure pour l’ETAT, l’outil le plus précieux pour enclencher des processus d’investissement et de stimulation de l’économie nationale. C’est dans cette dynamique que la 95è session s’est fixée comme nouvel objectif de concevoir les meilleures orientations possibles aux activités de l’INPS pour lui permettre de réaliser les objectifs stratégiques qui lui seront fixés à travers l’examen des exécutions du budget 2021; l’état d’exécution du programme d’activités 2021 ;le projet de programme d’activités 2022 ;l’examen et l’adoption du projet de Budget 2022 ;et le projet de Budget 2022 de la gestion déléguée de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO).

Selon le Président du Conseil d’administration M. Yacouba Katilé l’atteinte des objectifs de recettes de l’année 2021 chiffrée à 198 151 067 788 FCFA a permis à l’Institut de respecter  ses engagements notamment le service régulier de paiement des prestations techniques à travers notamment le paiement des pensions de retraite : 81 854 541 574 FCFA ; les prestations familiales : 13 710 381 982 FCFA ; les risques professionnels (AT/MP) : 1 205 581 021 FCFA sans compter le dégagement  d’un solde d’exploitation de 13 554 984 733 FCFA.

« Au regard de ces brillants résultats, il me revient d’adresser mes vifs remerciements et encouragements aux partenaires sociaux (employeurs-travailleurs-retraités) et à l’ensemble du personnel de l’institut » s’est-il réjoui. Il a rappelé que le maintien du projet de budget 2022 qui est arrêté en recettes à deux cent quarante milliards cent soixante-quatorze millions deux cent sept mille sept cent quarante-trois (240 174 207 743) francs CFA et en dépenses à deux cent vingt-un milliards huit cent quinze millions sept cent quarante-sept mille sept cent quarante-trois (221 815 747 743) francs CFA avec  un excédent prévisionnel de dix-huit milliards trois cent cinquante-huit millions quatre cent soixante mille (18 358 460 000) francs CFA pour une augmentation de 18,28% au titre des recettes et de 17,76% au titre des dépenses par rapport à l’année 2021.

L’INPS invité à solder les services impayés

 Après avoir remercié le personnel et le conseil d’administration de l’institut national de la prévoyance sociale par rapport aux résultats obtenus, la cheffe du département en charge de la santé et du développement social Madame  Diéminatou  Sangaré a invité le plus grand service social du pays à s’acquitter de ses dettes toujours impayées alors que les marchés conclus ont été exécutés : »Ces dettes constituent des dettes d’exploitation que l’institut doit gérer afin d’assainir les états financiers et éviter un contentieux qui risquent de se terminer par des procès longs ,coûteux avec des dommages et intérêts  » a t-elle insisté.

Seydou Konaté/info360.info

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.